SAVON-STORIES_6_AR_0505

SAVON STORIES : une aventure familiale à l’international

Lavande, menthe poivrée, verveine, basilic, bergamote, mandarine, géranium, épinard ou encore banane et jojoba… toutes ces odeurs emplissent votre nez quand vous pénétrez dans l’atelier de fabrication de Savon Stories France.

A sa tête se trouve la sœur de la cofondatrice de la marque. Hind Derraj a été accompagnée dans sa démarche de création par Vaucluse Provence Attractivité. « J’ai pu rencontrer, grâce à eux, Cosmed, l’association des PME de la filière cosmétique. Ils m’ont renseigné sur la réglementation des cosmétiques en France. »

Hind Derraj a pu trouver, grâce à la CCI de Vaucluse, les locaux dans lesquels elle a installé son activité.

Elle crée sa filiale en août 2016. Elle intègre le Moulin Saint Pierre aux Taillades en janvier 2017. « Nous y avons fait des travaux pour permettre le stockage des produits finis, pour réaliser la pièce de séchage et pour fabriquer les moules », souligne Hind Derraj, gérante de Savon Stories France. La production a été lancée en juillet 2017 et la vente en septembre de la même année.

Une filiale rentable

Savon Stories France table sur un chiffre d’affaires prévisionnel de 250 000 euros cette année et de 500 000 euros dès l’année prochaine. Elle compte deux employés. Deux nouvelles personnes devraient rejoindre l’entreprise d’ici fin 2018. Savon Stories France travaille avec des distributeurs (Vegan Mania, Merci), des magasins bios, des concepts stores et des magasins de souvenirs. L’entreprise distribue ses produits en France pour 60% et à l’export pour 40% (Suisse, Allemagne, Belgique, Australie). Elle peut produire jusqu’à 1 000 produits par jour.

L’entreprise est spécialisée dans la cosmétique 100% bio, naturelle et sans huile de palme.

Elle produit 12 savons solides et 6 savons liquides, des soins de la peau (baume hydratant, exfoliant, nettoyant visage), une gamme éco-spa (savon noir, gant en écrin, rhassoul, huile d’argan), une gamme aromathérapie (huiles essentielles).

Des recettes d’antan

Beurre d’Afrique, huiles essentielles de France et de Grèce, huile d’olive de France, huile de coco d’Afrique, rhassoul et huile d’argan du Maroc, principes actifs de Lauris et de Puyvert… « La sélection est minutieuse. On attache beaucoup d’importance à la qualité des produits », affirme Hind Derraj. Une fois les ingrédients choisis intervient la préparation de la recette. Il faut peser chaque ingrédient : beurre, huile, huiles essentielles, actifs, soude et eau. Puis il faut faire fondre les beurres, mélanger beurre et huiles, verser soude, huiles essentielles et actifs. Le tout est mixé, coulé dans un moule. Il faut laisser reposer 24 heures à 48 heures. Intervient ensuite la phase de découpe en pain de savon, le séchage de 4 à 6 semaines, l’emballage et l’expédition. Savon Stories utilise la technique de saponification à froid.

L’histoire d’une famille

Raydolph Renault et Moute Renault (de son nom de jeune fille Derraj) lancent Savon Stories en 2013 près de Londres. Mais pas pour n’importe quelle raison, puisque Moute Renault voulait rendre hommage à son grand-père Rachid Belkacem qui l’a en partie élevée. Il a vécu au Maroc, à Ait Mimoun, près de Meknes, jusqu’à l’âge de 115 ans. Son grand-père lui a inculqué des valeurs autour du naturel. Moute Renault, au décès de son grand-père, s’est donc dit qu’il fallait faire quelque chose autour des savons naturels. Dès 2012, elle prépare des recettes et élabore le packaging. Fin 2013, elle créée avec son compagnon Savon Stories et démarre la production. Dès 2014, les premières ventes sont réalisées et c’est un succès immédiat.

Savon Stories UK atteint un chiffre d’affaires de 350 000 euros. Elle vend 60% à l’export vers les États-Unis, l’Australie, la Corée du Sud et l’Allemagne.

Des boutiques à venir

« Pour poursuivre notre développement, nous voulons également travailler en direct avec les particuliers », explique Hind Derraj. Un site internet en français sera donc créé d’ici le mois de juin 2018. Des boutiques pourraient aussi voir le jour à l’horizon 2020 : une dans le Sud sur Avignon ou Saint Rémy de Provence ; une autre à Paris. Hind Derraj mise aussi sur les box beauté pour développer la visibilité de Savon Stories. En mars 2019, un savon spécialement conçu pour l’occasion intégrera la Beautiful Box. 65 000 savons au sel seront produits. « Je suis en train de voir aussi avec Birchbox. Pour eux, ce serait une production de 120 000 pièces », annonce Hind Derraj. Deux nouvelles gammes sont dans les cartons pour fin 2018 : une dédiée aux hommes, l’autre aux mamans et bébés sans huiles essentielles.